6.6.2012 | Disséminations expérimentales

bild_weizengb
Image: Dave Harris, www.biosicherheit.de

Des scientifiques britanniques ont implanté un gène dans du blé avec lequel certaines plantes se protègent contre les poux. En occurrence, il s’agit d’un gène de la menthe qui permet au blé de synthétiser une phéromone, le farnésène. Cette substance agit comme un signal d’alerte pour les pucerons qui prennent la fuite. Parallèlement, la présence du farnésène attire des auxiliaires, comme les coccinelles. Le mouvement « take the flour back » a annoncé son intention de détruire le champ d’essai du Rothamsted Research Institute près de Londres. Les opposants craignent  des dommages écologiques. Le  jour de la manifestation, la police est intervenue pour protéger le champ d’essai.