Risques sanitaires News

maus_sojak
Souris de 5 mois nourrie au soja GM
Image: http://www.regnum.ru/english/813298.html

Des chercheurs russes confirment avec de nouveaux résultats qu'un nourrisages de rats et de souris avec du soja tolérant aà l'herbicide Roundup conduit à des dommages sévères au foie et aux reins. Il a aussi été constaté des perturbation du comportement.

janvier 2010 | Risques sanitaires

maiskolbenk

Image: www.transgen.de
Les essais d'alimentation montrent que le maïs transgénique nuit à la santé des animaux.

La consommation de maïs GM a des effets négatifs sur la santé des animaux. C'est ce que confirme une étude consacrée à trois variétés de maïs transgénique (MON810, MON863, NK603) de la multinationale américaine Monsanto. Les analyses de sang révèlent des changements significatifs surtout au niveau du foie et des reins. L'étude se base sur les résultats d'un essai d'alimentation de rats réalisé à la demande de Monsanto. Greenpeace avait obtenu en 2007 qu'une partie de ces données soit rendues publiques par décision judiciaire. L'organisation de défense de l'environnement demande au gouvernement fédéral d'imposer à l'UE une interdiction d'importer les plantes GM concernées et un gel de leur culture. Elle souhaite aussi que la ministre de l'agriculture Ilse Aigner maintienne l'interdiction nationale de cultiver du maïs transgénique.

interleucin

Image: Wikipedia

Les souris nourrient au maïs MON 810 avaient, entre autres, une concentration en Interleukin-6 qui variait significativement de celle du groupe contrôle. Image: Structure de l'interleukine-6 humaine (est responsable des réactions inflammatoires des organismes)

Une étude de nourrisage réalisée par l'Institut italien de recherche sur les aliments et la nutrition est arrivé à la conclusion que le maïs GM MON810 produit des chagements significatifs dans le système immunitaire des souris.

 

langzeitfuetterung

In einer Studie im Auftrag des österreichischen Ministeriums für Gesundheit, Familie und Jugend wurden Labormäuse mit einer Diät gefüttert, die zu einem Drittel aus gentechnisch verändertem Mais NK603xMON810 bestand. Eine Kontrollgruppe von Mäusen hatte konventionellen Mais erhalten.

Im Schlussbericht wird festgestellt:

«Zusammenfassend weisen die Ergebnisse dieser Studie darauf hin, dass Interaktionen zwischen den Testtieren und den verwendeten Maissorten bestehen, bei Verwendung des stacked event NK603 x MON810 zeigten sich geringere Reproduktionsleistungen im Verlaufe des RACB (Methode der fortlaufenden Zucht (RACB)). Ob ähnliche Befunde für andere Stämme oder auch Spezies reproduzierbar sind, muss in entsprechenden Ansätzen untersucht werden.»