Mises en circulation News

28.03.2014 | Mise en circulation

140328suedafraika
La moitié du maïs cultivé en Afrique du Sud est transgénique. Photo : nature - Fotolia.com

Monsanto doit retirer, en Afrique du Sud, sa publicité radiophonique vantant les avantages des cultures génétiquement modifiées. Les spots radio du géant agroalimentaire clamaient que les cultures GM permettent de produire durablement plus de nourriture tout en utilisant moins de ressources, de contribuer à un environnement plus sain grâce à l’économie de pesticides et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ces affirmations avaient été contestées par le Centre africain pour la biosécurité (ACB), qui avait porté plainte. Les autorités avaient alors demandé à Monsanto d’apporter des preuves scientifiques appropriées pour ses déclarations.

11.01.2014 | Mise en circulation

140206mais1507
Manifestation contre l'autorisation du maïs 1507 à Berlin. Photo:
compact.de

Un nouveau maïs transgénique pourra bientôt être cultivé en Europe. Il s'agit de maïs 1507 qui produit une toxine insecticide Bt et présente une tolérance au glufosinate.

Aujourd’hui, 11 février 2014, les États membres n’ont pas réussi à dégager une majorité (qualifiée) pour autoriser ou refuser l’autorisation de mise en culture du maïs OGM TC1507 de Pioneer. La Commission européenne avait déposé une demande d’autorisation de ce maïs à la culture début novembre 2013. Malgré l’avis négatif du Parlement européen et le vote « contre » de 19 États membres, la Commission européenne est donc en position d’autoriser ce maïs, quand bon lui semble...

24.01.2014 | Mise en circulation

140124labor
Ces dernières années ont vu se développer de nombreuses méthodes de génie génétique. Photo : espion

Encore plus de plantes résistantes aux herbicides dans les champs, chacune flanquée de son herbicide total : c’est la constatation à laquelle aboutit la nouvelle étude sur le développement de l’agro-industrie présentée à Berlin. Pour obtenir les plantes GM de dernière génération décrites par l’auteur de l’étude, Christoph Then, on recourt à l’empilement de gènes. Il en résulte des plantes qui résistent simultanément à quatre désherbants et qui sécrètent quotidiennement une demi-douzaine d’insecticides en plein champ. Martin Häusling, expert agricole des Verts/ALE au Parlement européen et commanditaire de l’étude, parle d’une techno-folie qui bafoue toutes les règles de production durable. Le problème des mauvaises herbes aux Etats-Unis n’en est qu’un triste exemple. « L’Europe doit éviter à tout prix de suivre ce mauvais modèle d’agriculture qui fait la guerre à la nature et qui ne profite qu’à quelques rares groupes chimiques », souligne Martin Häusling. La vision européenne doit être celle d’une agriculture écologique travaillant avec la nature et non pas contre elle. « Un tel modèle ne profite pas seulement à la nature, au climat et aux animaux, mais aussi aux agriculteurs et aux consommateurs », argumente Martin Häusling.

10.01.2014 | Mise en circulation

140110mais
SmartStax exprime six protéines insecticides (toxine Bt) et deux tolérances à des herbicides.

En novembre dernier, la Commission européenne a autorisé le maïs GM SmartStax pour l'utilisation dans l'alimentation humaine et animale. L’association allemande Testbiotech vient de porter plainte contre cette décision, exigeant le retrait de l’autorisation de mise sur le marché. D’après Testbiotech, les risques de ce maïs qui a subi plusieurs modifications génétiques n’ont pas été évalués de manière suffisamment complète. SmartStax a été modifié génétiquement par Monsanto et Dow AgroSciences pour exprimer six protéines insecticides (toxine Bt) et deux tolérances à des herbicides (glyphosate et glufosinate).