PNR 59


Image: www.konsortium-weizen.ch

Des scientifiques de l’Université de Zurich, de l’EPF Zürich et de la station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART étudient dans un projet de recherche commun l’utilité et les risques de la dissémination de plantes de blé génétiquement modifiées résistant à une maladie fongique. Les disséminations expérimentales ont lieu sur les sites de Reckenholz et de Pully. Le 7 février 2008, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a autorisé les demandes dans le cadre du Programme national de recherche PNR 59 « Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées » mené par Fonds national suisse de la recherche scientifique sur mandat du Conseil fédéral. Les essais se déroulent jusqu’en 2011.

Début décembre 2005, le Conseil fédéral a lancé le Programme national de recherche PNR 59 « Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées ». Le PNR 59 dispose d’un budget global de 12 millions de francs.

Dans le cadre du PNR 59, trois demandes de dissémination expérimentale ont été soumises pour la période 2008 à 2011. L’Office fédéral de l’environnement les a autorisés en septembre 2007. La documentation sur les disséminations expérimentales se trouve dans le chapitre Disséminations expérimentales PNR 59.

Août 2012

Le Programme national de recherche « Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées » (PNR 59) publie une synthèse du programme. La SAG souligne que la Suisse peut et doit renoncer à la culture commerciale de plantes génétiquement modifiées.

Sur le site Web du PNR 59, les résultats de recherche sont disponibles en ligne.

Mars 2011

La Newsletter PNR 59 informe que les travaux de recherche dans le cadre du PNR 59 arrivent en phase finale. Un rapport final a été écrit pour près de la moitié des projets ; les projets restants se termineront jusqu’en été 2011. Ensuite, les résultats seront rassemblés en une synthèse, dont la publication est prévue pour mi-2012.

Septembre 2010

La Newsletter PNR 59 (édition 4, septembre 2010) présente l’aspect de l’évaluation du risque des projets de recherche.

Août 2010

Récolte des essais de blé transgénique sur les champs de dissémination expérimentale de la Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon (ART) à Zurich.

Février 2010

L’Office fédéral de l’environnement a autorisé la poursuite des essais pluriannuels de dissémination de blé génétiquement modifié. Le site de Zurich peut entamer sa dernière année d’expérimentation et celui de Pully la seconde.

Décembre 2009

Le Fonds national suisse (FNS) a déposé un rapport intermédiaire du Programme national de recherche « Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées » (PNR 59). De premières études constatent, entre autres, que si la majorité de la population a une attitude très négative face au génie génétique vert, elle est en faveur de la liberté de choix quant à l’achat de produits génétiquement modifiés ou conventionnels. Il s’avère également que les conditions légales générales en place aujourd’hui ne suffisent pas à régler la coexistence de cultures agricoles avec et sans plantes génétiquement modifiées.

Octobre 2009

Mi-temps du PNR 59 : de premiers projets dans le domaine des sciences sociales ont déjà été menés à terme. La Newsletter du PRN 59 (édition d’octobre 2009) publie de premières conclusions intermédiaires.

Mai 2009

Le PNR 59 cherche à trouver, à l‘aide de méthodes scientifiques, des réponses aux questions du public et des politiciens. Le Newsletter du PNR 59 (édition de mai 2009) contient des résultats intermédiaires des projets de recherche en cours.

Octobre 2008

La question de savoir si et comment la coexistence de formes agricoles traditionnelles et fondées sur le génie génétique est possible n’est pas résolue pour la Suisse, avec son agriculture à dimensions réduites. Comment faudrait-il réglementer la coexistence, et quelles répercussions aurait-elle sur la structure agricole en Suisse ? Un projet du PNR 59 vise à élaborer des solutions pour les conditions légales de la coexistence, assurant ainsi la sécurité juridique. Le Newsletter du PNR 59 (édition d’octobre 200() présente de premiers résultats intermédiaires.

Novembre 2007

Le 26 novembre 2007, le site du PNR 59 est mis en ligne. Un aperçu des projets est disponible.

Juin 2007

  1. organisations ont pris position contre le projet de dissémination de plantes transgéniques de l’Université de Zurich et de l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). La critique principale réside dans le non-respect de la loi sur le génie génétique (LGG). Il manque des résultats importants pour l’évaluation de potentiels impacts négatifs sur d’autres organismes dans des milieux fermés. C’est la raison, pourquoi l’OFEV est appelé à refuser les trois demandes.

Mai 2007

Le 30 mai 2007, le Programme national de recherche sur l’utilité et les risques des plantes génétiquement modifiées est lancé. Le Fonds national suisse financera 27 projets qui couvrent un large spectre de sujets et étudieront ces plantes autant d’un point de vue biologique que dans des perspectives économiques, juridiques et éthiques. Il y aura trois disséminations en plein champ (sites de Zurich et de Pully). Des demandes de dissémination ont été soumises par l’Université de Zurich et l’EPF Zurich qui veulent disséminer en plein champ, à des fins de recherche, du blé génétiquement modifié ainsi qu’un croisement entre du blé et une plante homologue sauvage (Aegilops cylindrica)

Janvier 2007

Les requérants devaient soumettre leurs demandes pour les travaux de recherche jusqu'au 24 janvier 2007. 92 esquisses de projet, pour un montant total d’environ 36 millions de francs suisses, ont été soumises jusqu’au 31 août 2006. Après l’évaluation, seuls 36 projets, pour un montant total d’environ 11,8 millions de francs suisses, ont été retenus pour soumettre une requête détaillée.

Juin 2006

La mise au concours publique du PNR 59 a eu lieu le 7 juin 2006. Le programme se compose de quatre modules :
I. Biotechnologie végétale et environnement
II. Aspects politiques, sociaux et économiques
III. Évaluation du risque, gestion du risque et procédures
IV. Études de synthèse et de revue
Les esquisses de projet devaient être soumises avant le 31 août 2006.

Février 2006

La SAG est invitée par le Comité de direction du Programme national de recherche PNR 59, afin de présenter sa position et ses demandes.

Décembre 2005

La SAG contacte le Conseiller fédéral Couchepin au sujet du Programme national de recherche PNR 59 « Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées ». Il est mis en évidence que (1) la prévention et la haute protection de l’agriculture et de la production alimentaire sans organismes génétiquement modifiés contre d’éventuelles disséminations expérimentales est garantie (2) l’évaluation du risque est menée par des expertes et des experts indépendants (3) l’évaluation de l’utilité et des risques tient compte les projets de recherche en agriculture biologique (4) la sélection des projets soutenus est transparente.

Novembre 2005

Avant les votations du 27 novembre 2005, 96 professeur-e-s, chargé-e-s de cours à l’université et scientifiques signent une déclaration détaillée en faveur du moratoire de cinq ans sur l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés. Les scientifiques de la Suisse allemande et de la Romandie demandent à ce que les 5 ans soient utilisés pour la discussion et la clarification de questions importantes sur l’utilité, les limites et les risques de la biotechnologie.