Dommages News

13.3.2012 | Dommages

bild_kaefer
Chrysomèle des racines du maïs (Diabrotica virgifera)
Image: de.wikipedia.org

Aux USA, une vingtaine de scientifiques en biologie végétale indiquent dans une lettre à l'agence environnementale américaine que la résistance du maïs Bt contre la chrysomèle du maïs diminue de manière alarmante. Par conséquent, les cultures sont à nouveau endommagées et les récoltes diminuées. La firme Monsanto, propriétaire et productrice de ces variétés de maïs, ne constate de son côté aucun problème et conseille aux agriculteurs de pratiquer la rotation des cultures ou d'épandre des insecticides. Les scientifiques mettent en garde contre un apport supplémentaire de pesticides car ceci augmentent les coûts de production pour les paysans de manière significative et démontre que les variétés de maïs transgéniques ne sont plus capables de remplir ce pour quoi elles ont été crées, à savoir être résistantes aux ravageurs.

 

 

5.3.2012 | Dommages

bild_kaeferli
Le maïs Bt doit être un poison pour les organismes ravageurs visés. Les organismes non cible comme la coccinelle ne doit pas être affectée. Image: Gerd Spelsberg / www.biosicherheit.de

Des scientifiques de l'ETHZ ont montré que les protéines insecticides Bt Cry1Ab produites par les plantes transgéniques Bt sont toxiques pour les larves de coccinelles. Ces-dernières sont des organismes non cibles sur lesquels les plantes transgéniques ne devraient avoir aucun effet négatif. Cette étude semble mettre un terme à une controverse scientifique sur le thème ou certaines publications qui montraient un effet était critiquées par d'autres dont les analyses n'en montraient aucun ...

19.12.2011 | Dommages

bild_raps4
Fleur de colza. Image: Sven Kreutz / www.biosicherheit.de

La dissémination dans l'environnement de colza génétiquement modifié (GM) est interdite en Europe et en Suisse. Cependant, du colza GM pousse le long des voies de chemin de fer suisses depuis plus d'un an ! C'est ce que révèle une recherche (1) menée par deux scientifiques pas encore publiée, mais dont les résultats sont confirmés par une analyse ultérieure menée par l'OFEV. StopOGM et Greenpeace demandent à l'OFEV de prendre immédiatement des mesures rigoureuses pour stopper la contamination et en empêcher de futures.

 

6.12.2011 | Schadensfälle

bild_pflug
Bild: http://ec.europa.eu

Der Bund ökologische Lebensmittelwirtschaft (BÖLW) zog anlässlich des internationalen Weltbodentages eine positive Bilanz des ökologischen Landbaus für Ackerböden und Fruchtbarkeit. Gentechnik schneidet schlecht ab, weil sie grossflächige Monokulturen fördert und einen vermehrten Einsatz des Totalherbizids Glyphosat mit sich bringt. Der Vorsitzende des BÖLW hielt fest: "Nur intakte Böden können dauerhaft stabile Erträge liefern und CO2 speichern. Wer die Herausforderungen Welternährung und Klimaschutz ernst nimmt, muss sich für die Ausweitung des Ökolandbaus einsetzen und Böden nachhaltig schützen." Mais-Monokulturen mit Gentech-Pflanzen gefährden die Bodenfruchtbarkeit und sind anfällig für Bodenerosion. Auch die Artenvielfalt wird eingeschränkt. Gentech-Soja bewirkt durch ihre Resistenz gegen das Totalherbizid Glyphosat einen erhöhten Einsatz des Herbizids. Eine Studie des Naturschutzbunds Deutschland NABU zeigt die negativen Auswirkungen von Glyphosat auf.

externer Link: Bund ökologische Lebensmittelwirtschaft BÖLW
externer Link: Informationsdienst Gentechnik
externer Link: Naturschutzbund Deutschland NABU