Biologie synthétique News

190111 News SyntBio

Image: /commons.wikimedia.org

La Commission fédérale d'experts pour la sécurité biologique (CFSB) a publié un rapport sur les critères d'évaluation des applications de la biologie synthétique en fonction des risques. L'un des défis pour les activités dans le domaine de la biologie synthétique est leur réglementation, écrit la Commission, qui recommande une évaluation spécifique des risques selon trois axes : la protection humaine, animale et environnementale.

Lab kitchen

Bricolage génétique de bactéries à côté de la cuisinière.. Image: YouTube

De nouvelles techniques de génie génétique ont rendu la modification de notre ADN tellement accessible que des bricoleurs du vivant ont entrepris de se transformer eux-mêmes génétiquement. Deux de ces pirates du vivant (« biohackers »), Josiah Zayner  et Aaron Traywick, se sont injectés publiquement les outils moléculaires permettant de modifier leur ADN, sans validation préalable des autorités sanitaires. Aaron Traywick a été retrouvé mort à l'intérieur d'un caisson d’isolation sensorielle - une sorte de cocon clos fermé et isolé phoniquement dans lequel on flotte dans un bain d’eau salée. Les causes de sa mort sont encore inconnues.

 170327Biohacking
Aux Etats-Unis et au Canada, on trouve ces kits « do it yourself » (DIY) sur Internet. Photo : the-odin.com

De plus en plus d’entreprises proposent sur l’internet des kits d’expérimentation pour généticiens amateurs. Ces boîtes à outils contiennent généralement un incubateur, un bain-marie et une culture de bactéries que les utilisateurs peuvent modifier génétiquement pour développer par exemple des résistances aux antibiotiques ou pour obtenir des bactéries qui deviennent fluorescentes sous une lampe UV. Avec les nouvelles techniques d’édition génomique telles que CRISPR-Cas, refaçonner le vivant devient un jeu d’enfant, qui plus est bon marché.

 Convention

La Convention sur la diversité biologique est un traité international entré en vigueur le 29 décembre 1993. Depuis lors, 193 parties contractantes l’ont signée et ratifiée. La Suisse l’a ratifiée le 21 novembre 1994. Photo : https://www.cbd.int/.


En décembre 2016, Cancun (Mexique) accueillera la 13e Conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique. Cela fait plusieurs années déjà que la biologie de synthèse est débattue dans le cadre du traité ; la Convention est le seul organe international qui s’intéresse au développement rapide de cette discipline et à sa réglementation. On attend de la 13e Conférence des parties qu’elle instaure un contrôle permanent sur les avancées de la biologie de synthèse et introduise une réglementation en la matière.