04022016 Testbiotech
Les chercheurs veulent utiliser les nouveaux ciseaux à ADN pour améliorer le rendement des animaux. Photo : Testbiotech


Après le saumon transgénique qui vient d’être autorisé à la consommation aux Etats-Unis, les entreprises de biotechnologie visent la commercialisation d’autres animaux génétiquement modifiés. Elaborée à la demande du groupe des Verts au Bundestag allemand, l’étude de Testbiotech donne un aperçu des diverses applications prévues, de leurs risques pour l’homme et pour l’environnement et de leurs possibles répercussions sur l’agriculture.

De nombreux animaux sont déjà soumis à des modifications génétiques en laboratoire. Les scientifiques cherchent à augmenter les taux de croissance, à modifier la composition du lait de vache ou à disséminer des insectes transgéniques pour lutter contre les maladies. De tels objectifs sont considérés comme hautement douteux par l’étude. L’utilisation d’animaux GM en élevage ou la dissémination d’insectes GM engendreraient dans tous les cas des risques importants pour l’homme et pour l’environnement. Des risques qu’il est souvent impossible d’identifier et d’évaluer avec fiabilité, dit encore l’étude.

 

 

DOCUMENTS STOPOGM

RAPPORT

Commission d'éthique dans le domaine non humain :

Descriptions des techniques et risques

Prise de position

Expertises juridiques et régulation